15 décembre 2014

Normandie LAVIGNE


Le 1er octobre 1923.  Décès de Soeur Marguerite du Sacré-Coeur.  À l'heure où la cloche réglementaire sonne le réveil matinal de la communauté, notre chère soeur Marguerite du Saqré-Coeur - Normandine Tessier Lavigne - rend doucement son âme à Dieu dans une des chambrettes de l'infirmerie de la maison-mère.

Au pieux murmure de ferventes prières ininterrompues durant cette dernière nuit, elle a pris son essor vers l'Époux divin, l'humble et fidèle religieuse que pleure entre toutes sa saoeur aînée, - la nôtre en religion, - Soeur Caroline, agenouilléeau chevet de la mourrante, au milieu de consoeurs qui partagent ses regrets.

Troisième de ce nom en notre communauté, Soeur Marguerite du Sacré-Coeur était âgée de 58 ans 9 mois et 8 jours et comptait 31 ans et 5 mois de vie religieuse.  Entrée au noviciat le 31 mars 1892, admise à prononcer ses voeux de religion en la profession du 29 mars 1894, la nouvelle professe fut adjointe dès lors au personnel de l'Hôpital Saint-Jean-de-Dieu.  En service actif auprès des malades, elle prodigua à tous indistinctement les soins de sa délicate et pieuse charité.  Dans l'ombre et le silence, elle poursuivit sa tâche laborieuse durant quinze années, accumulant devant Dieu des mérites que son humilité, servie par une nature timide, eût voulu soustraire aux regards de tous.  Mais là-haut. les anges veillaient et enregistraient fidèlement ces multiples actes de vertus qui sont désormais l'impérissable gloire de la modeste Fille de la Charité que le ciel couronne aujourd'hui.

Depuis le 30 août 1909, Soeur Marguerite du Sacré-Coeur se dévoua à la Maison-Mère, l'hospice Gamelin, l'Asile de la Providence, Beloeil, la Providence Sainte-Geneviève.  Successivement hospitlière des vieillards, des femmes âgées, des jeunes filles; infirmière, visitatrice, lingère, cumulant en ces dernières années les fonctions de conseillère puis d'assistante, notre regrettée soeur s'acquitta consciencieusement de son devoir, répandant autour d'elle un parfum d'édification émanant de sa tendre pitié envers la Sainte-Vierge, de son humilité et de sa grande charité pour les souffrances physiques et morales qu'elle s'efforçait si efficacement de soulager.  Son dévouement auprès des pauvres et des malades était inlassable.

la santé précaire de la chère soeur avait déjà subi plusieurs atteintes, quand, le 8 octobre 1921, une forte attaque de paralysie détermina son transport à l'infirmerie de la maison-mère.  Le traitement médical eut raison cette fois de la maladie,mais, quelques mois plus tard, de nouvelles attaques, compliquées dans la suite d'affection cardiaque, d'urémie, firent languir la malade et lui donnèrent l'occasion d'accroître la gerbe déjà  précieuse de ses mérites pour l'éternité.  Cette longue réclusion dans une chambre d'infirmerie mit en lumière l'esprit de détachement et de mortification de cette religieuse timide, concentrée, souffrant de ne pouvoir épaucher le trop plein de son âme broyée à certaines heures par des souffrances intimes; creuset dans lequel le divin Maître voulait sans doute achever de purifier cette âme, des plus infimes poussières de la route parcourue ici-bas.  Dans la prière, l'union à Jésus dans son sacrement d'amour auquel elle participait chaque matin,s'affermissaient sa résignation au bon vouloir divin, sa confiance en la bonté infinie de Maître qui lui rendit déjà au centuples les services rendus à ses membres souffrants, en l'entourant elle-même de mères sympathiques, d'infirmères attentives, dévouées à qui elle réitérait souvent l'expression d'une reconnaissance qu'elle porterait devant Dieu, disait-elle, même au delà du tombeau.

C'est dans ces beaux sentiments que, consciente jusqu'au dernier moment, notre chère Soeur Marguerite du Sacré-Coeur, exhala  doucement son dernier soupir.  Son service fut chanté, dans la chapelle de la Maison-Mère et ses restes mortels conduits au cimetière de la communauté à Saint-Jean-de-Dieu.
Source Archives Providence Montréal, Qc.  Vol. XX - 1923 - 22ème Année  Le Petit Journal de la Providence
TESSIER dit LAVIGNE

12 décembre 2014

Le Château Ramezay

Le château Ramezay
Château Ramezay

Le gouverneur de Montréal Claude de Ramezay fit ériger ici en 1705, par Pierre Couturier, un édifice pour lui servir de demeure. La Compagnie des Indes occidentales qui le posséda de 1745 et 1763, le fit rebâtir et élargir en 1756 selon les plans de Paul TESSIER dit LAVIGNE. Les gouverneurs généraux résidèrent au Château de 1773 à 1844, les envahisseurs américains s'y logèrent en 1775-1776, et le Conseil exécutif y siégea en 1839. Il abrita, après 1849, des bureaux du gouvernement, des cours de justice, des écoles et facultés. Depuis 1895, il loge la Société d'Archéologie et de Numismatique de Montréal et son musée.

The Château was built in 1705 by Pierre Couturier, as a residence for Claude de Ramezay, Governor of Montreal. The Compagnie des Indes occidentales, which owned it from 1745-1763 had it rebuit and enlarged in 1756 after plans by Paul Tessier dit Lavigne. It was the Montreal residence of the Governors General, 1773-1844, and was occupied by American invaders in 1775-76. In 1839 the Château housed the Executive Council and after 1849 other government offices, courts of law and schools. In 1895 it became the headquarters and museum of the Antiquarian and Numismatic Society of Montreal.

Commission des lieux et monuments historiques du Canada
Historic Sites and Monuments Board of Canada
Source http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=99101&type=bien#.VItfNHtzhKo

9 décembre 2014

Clyde TESSIER

(1926-2014)
«Passed away peacefully, surrounded by his loving family at Extendicare Mapleview Nursing Home on Monday, December 8, 2014 nearing his 89th birthday. Beloved husband of Helen Tessier for 61 years. Cherished father of Dianne Behrend (Butch), Elaine Ruschpler (Dennis Rancourt), Denise Foster (Glen), Therese LePage (Mark), Jeanie Chapman (Brian) and Brian Tessier (Shauna)...»
SOURCE http://northwoodfuneral.com/book-of-memories/1999566/Tessier-Clyde/obituary.php

TESSIER dit LAVIGNE 

5 décembre 2014

Sylvain TESSIER

(1965-2014)
M. Sylvain TESSIER, conjoint de madame Nathalie MIRON, de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Québec, est décédé le 26 novembre 2014, à l'âge de 49 ans.
Il était le fils de feu M. Léopold Tessier et de Mariette St-Pierre.
Source http://www.domainefuneraire.com/avis-de-deces/Sylvain-TESSIER-183833

TESSIER dit LAVIGNE

29 novembre 2014

Marie TESSIER dit LAVIGNE

(1923-2014)
Mme Marie Tessier dit Lavigne, 
décédée le 23 novembre 2014, à l'âge de 90 ans,
fille des défunts Yves Tessier dit Lavigne et Eugénie Papineau,
à Montréal, Qc.

 «...After years of work at a Catholic Youth Organization (JEC) in Montréal, then Paris, followed by a few years working at Aiglon College in Switzerland, she worked for several years at the National Film Board, before joining Radio-Canada as a television producer, first in Montréal, then in Ottawa. During the last few years of her career at Radio-Canada, she was proud to point out that she was producing shows for Inuits, with Inuits....»
Sourcee www.legacy.com
TESSIER dit LAVIGNE

Published in The Gazette on Nov. 29, 2014

Published in The Gazette on Nov. 29, 2014

21 novembre 2014

Margaret Mary TACEY

(March 20, 1914-November 20, 2014)
«Margaret M. Piorkowski, age 100 years, passed away on November 20, 2014 at Bay Medical Care Facility in Hampton Township. She was born on March 20, 1914 to the late Henry and Margaret (Huskins) Tacey and was the last surviving child of 16 children in her family. On May 4, 1935, Margaret married Anthony Piorkowski in St. John the Evangelist Church in Essexville. He predeceased her on August 8, 2001. Margaret was a retired farmer and was a member of St. Jude Thaddeus Parish (St. John the Evangelist Church) and the League of Catholic Women and Men. She loved watching TV game shows and reminiscing about her family and life on the farm....   Margaret was predeceased by her son, James Piorkowski in 2011, and her daughter, Marlene Bokhart in 2014...»
M James Piorkowski
Source http://obits.mlive.com/obituaries/baycity/obituary.aspx?n=margaret-piorkowski&pid=173240497#sthash.a0zZsHPV.dpuf


Mrs Marlene Piorkowski
TESSIER dit LAVIGNE

18 novembre 2014

Ralph Edward LAVIGNE

«September 24, 2014 12:11 pm Category: Obituaries, Woodstock Leave a comment A+ / A-

QUARTZSITE, Arizona and Woodstock — There will be a memorial service at the Thompson Senior Center in Woodstock on Saturday, Oct. 18 from 1-4 p.m. for Ralph Edward Lavigne, 74, who passed away suddenly at his home on Aug. 28, surrounded by love from his wife and oldest son.

He was born in Barre on Nov. 22, 1939, son of Nellie Mae (Sears) and Ira Joseph Lavigne and grew up in Williamstown. He was educated in Williamstown schools and played basketball in high school. For many years he worked as a logger in Vermont and Maine. Upon retiring from that he went to work at Quechee Lakes Golf Course and Ski Hill, where he took up golf and skiing. When he left there he went to work at South Royalton waste water treatment plant where he spent 14 years. Upon retiring he moved to Arizona after spending 12 years traveling to Florida and Aruba. He decided to move to Arizona permanently where he worked at the museum also for BLM in Quartzsite, Arizona as a campground host. He liked to travel, liked to be with people, loved to play games and enjoyed life.

Ralph was an avid reader especially old westerns and loved country music.
He and Beda had done camp-hosting in many western states.
He was the Vice-President of the Quartzsite Senior Center which he enjoyed very much.
He had helped with Bingo at both the QIA and Senior Center. He was a very fun loving, caring and generous person....»
Source http://www.thevermontstandard.com/2014/09/ralph-lavigne-obituary/

Rita CORMIER

Rita Cormier Tessier

À Pavillon Hubert-Maisonneuve, est décédée le 11 novembre 2014 Madame Rita Cormier Tessier, épouse de Feu Valérien TESSIER

Source http://www.athos.ca/fr/avis-de-deces/avis-de-deces/36373-rita-cormier-tessier

17 novembre 2014

Laurent TESSIER, sieur du Chasteau

Il fut l'un des premiers chaudronniers de la Nouvelle-France, métier qu'il a appris suivant les conseils de son oncle, Gilles Lauzon, et qui consistait principalement à fabriquer diffférents instruments de cuisine en cuivre.
Laurent Tessier était le quatrième enfant de Marie Archambault, femme d'Urbain Tessier, mis au monde le 3 juin 1655 à Ville-Marie dans des conditions difficiles.  À l'âge de 18 ans, cautionné par son père, il signait un contrat en qualité d'apprenti chaudronnier auprès de Gilles Lauzon, maître-chaudonnier de l'île.  
Le 20 octobre 1681, il allait épouser une jolie demoiselle de Québec, Anne-Geneviève Lemire, issue de la petite noblesse, fille de Jean Lemire, syndic en la Prévôté de Québec, et de Louise Marsolet.  Trois enfants sont issus de l'union, deux filles et un garçon. 
Un mois plus tôt, en octobre 1681, Laurent Tessier avait acheté une terre, sur la côte St-François au-dessus du second ruisseau de ses parents, pour s'y établir.  Mais ce sera sur la rue Notre-Dame qu'il ira installer son atelier,  en achetant une maison de pierres avec un toit de planches de Jean Bousquet, arquebusier, au mois de novembre de la même année.
 
Le 21 novembre 1686, il recevait une concession en l'île de Montréal vers la montagne  de l'agrément de Messieurs du Séminaire de St-Sulpice de Montréal.  Le 27 avril 1687, il acquérait une autre concession de terre située à St-François, par le Séminaire de St-Sulpice de Montréal, procureur du Séminaire de St-Sulpice de Paris, seigneur et propriétaire de l'île de Montréal.

Laurent Tessier, âgé de 32 ans et 3 mois, perdait la vie tragiquement le 27 septembre 1687, un  mois seulement après la naissance de son troisième enfant.  Il laissait alors dans le deuil, outre son épouse, une fille, Marie-Anne(5 ans), et un fils, Jean-Baptiste(1 an).
Une épidémie de typhus a tué environ 150 personnes dans la jeune colonie en 1687.

SOURCE GREFFES BASSET, MAUGUE et RAGEOT