24 mai 2010

Joseph TESSIER dit Lavigne - Sophie Antaya dit Pelletier

Joseph TESSIER, fils de charpentier, deuxième enfant de la famille d'Amable Tessier et de Louise Poitras, né le 29 mai 1834 et baptisé le même jour en l'église Notre-Dame de Montréal.
Le parrain a été Joseph Parmentier, second mari de sa grand-mère paternelle Véronique Brulé, et la marraine,Marie-Marguerite Vallières, sa grand-mère maternelle.(1)

Joseph Tessier a vécu sa jeunesse dans les rues de Montréal durant la période trouble des années 1835-40 alors que les canadiens vont se soulever en bien des endroits contre le pouvoir loyaliste sans avoir gain de cause.
Aucune indication que son père ait pû prendre part aux hostilités, rien n'indique qu'il fut accusé ou emprisonné à la suite des soulèvements de 1837-38. Nous pouvons croire que la famille Tessier n'a pas participé activement aux assemblées publiques, qu'elle soit demeurée neutre dans les échanges verbaux ou armés entre les belligérants.

Joseph Tessier a sûrement fréquenté un peu l'école de son quartier puisqu'il sait écrire son nom.
Il a appris le métier de son père, charpentier, il est aussi cordonnier.
Âgé de 21 ans, le 6 octobre 1856, il épouse Sophie Pelletier dite Antaya, en l'église Notre-Dame de Montréal. Douze enfants vont naître en 1856 et 1874:
Sophie(1857), Joseph(1858), Nicolas(1860), Thomas(1861), Vitaline(1862), Narcisse(1864), Louis(1865), Michel(1867), Oliva(1869), Jean-Baptiste(1872), Ovélina(1873) et Marie-Laure(1874).

1851: Aucune mention retrouvée à ce jour dans le recensement de 1851.

«Le 6 octobre 1856, après la publication de trois bans de mariage, sans empêchement ni opposition, je prêtre soussigné autorisé à cet effet, ayant pris le mutuel consentement par parole de présent de Joseph Tessier dit Lavigne, charpentier, fils majeur de Amable Tessier dit Lavigne et de Louise Poitras de cette paroisse d'une part; et de Sophie Antaya, fille mineure de défunt François Antaya, journalier, et de Thérèse Denys dite Picard, consentante de cette paroisse d'autre part; je les ai mariés selon les lois et coutumes observées par la Sainte Église en présence de Jean-Baptiste Saucer, soussigné avec l'époux, d'Amable Tessier dit Lavigne père de l'époux,
d'Antoine Antaya frère de l'épouse, lesquels ainsi que l'épouse ont déclarés ne savoir signer».(2)

(Signature) JB Saucer, Joseph Tessier dit Lavigne et F.H.Prévost, prêtre-curé

Sophie Pelletier est la fille du journalier François Pelletier dit Antaya et de Thérèse Denis, de St-Anicet(Qc), née vers 1819, selon l'âge avancée dans l'acte de sépulture, vers 1832 selon l'âge déclaré lors du recensement de 1871, on lui connait une soeur(Marie) et deux frères(Antoine et François).
À noter que François Antaya et Thérèse Denys se sont mariés en 1824.

Recensement canadien de 1861
Joseph Lavigne, sa femme Sophie Antaya, et ses deux fils Michel(2 ans) et Thomas(8mois) sont recencés à Montréal. La jeune famille habite une maison de pierre.(6)


Recensement canadien de 1871 (3)
à propos de Joseph Lavigne
Nom : Joseph Lavigne
Sexe : Male (masculin)
Âge : 36
Année de naissance : vers 1835
Situation de famille : Married (Marié)
Province : Quebec (Québec)
District : Montreal East
Numéro de district : 105
Division : 10
Sous-district : St Jacques Ward
Numéro du sous-district: b
Voisins :
Membres de la famille :
Nom Âge
Joseph Lavigne 36
Sophie Lavigne 39
Nicolas Lavigne 10
Thomas Lavigne 9
Louis Lavigne 6
Michel Lavigne 4
Oliva Lavigne 1

1881: Aucune mention retrouvée à ce jour dans le recensement de 1881.
Joseph Lavigne assiste au mariage de son fils Nicolas en 1883 à Montréal.


«L'An mil huit cent quatre vingt-cinq, le dixième jour du mois de janvier, est comparu devant nous prêtre soussigné Charles de Lamirande inspecteur d'anatomie pour le district de Montréal, lequel; nous a déclaré que Joseph Tessier dit Lavigne, cordonnier, marié, est décédé dans l'Hôpital Notre-Dame en la cité de Montréal à l'âge de 51 ans. En foi de quoi nous avons signé ainsi que le dit sieur composant»:
(Signature) Charles de Lamirande
L.A. Moreau, prêtre-curé(5)

Entre 1886 et 1890, Sophie Antaya a habitée à Chicago, Illinois.
Lors du mariage de sa fille Oliva en 1890, on dit que Sophie Antaya est de la ville de Chicago, Illinois, États-Unis.


«Le 5 avril 1906, nous, prêtre soussigné, avons inhumée dans le cimetière de cette paroisse le corps de Sophie Antaya dit Pelletier, veuve de Joseph Lavigne dit Tessier, garde-magasin, décédée le 3 du mois courant âgée de 87 ans , de la paroisse de Saint-Pierre.
Témoins Prosper Laflèche et François Desmarchais, tous deux commis».(4)
(Signature: Prosper Laflèche, F. desmarchais et B. Pelletier, prêtre-curé)






SOURCES:

Année: 1871; Lieu du recensement: St Jacques Ward, Montreal East, Quebec; Bobine: C-10042; Numéro de famille: 200.
Données originales : Bibliothèque et Archives Canada. Recensement canadien de 1871. Ottawa, Ontario, Canada: Bibliothèque et Archives Canada, n.d. RG31-C-1. Fonds de Statistique Canada. Bobines de microfilms : C-9888 à C-9975, C-9977 à C-10097, C-10344 à C-10388, C-10390 à C-10395, à C-10540 à C-10570.
Ancestry.com and The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints. Recensement canadien de 1871 [base de données en ligne]. Provo, UT, USA: Ancestry.com Operations Inc, 2009.

(1)(2)(3)(4)(5)Institut généalogique Drouin
(6) Année : 1861; Lieu du recensement : Montréal, Canada East: Bobine : C-1248; Page : 178

1 commentaire:

Diane a dit...

Quel mystère, pour moi, cette Sophie.

Je me demande si, nous suivons les renseignements du prêtre lors de son décès, alors Sophie serait une fille illigitime née vers 1819?
Si nous suivons les rencensements, elle serait née vers 1832 ou 1833, mais où?
J'ai fait les recherches, à St-Anicet, ou sont nés sa soeur Marie et son frêre François, mais je n'ai rien trouvé.
J'ai recherché, à St-Régis, où sa mère est née, Sophie étant peut-être une fille illigitime?......, si elle est née, comme le laisse entrendre son certificat de décès, vers 1819, mais sans résultat..
A Montréal si, comme les recensements le démontrent, dans les années 1832, 1833 ou 1834,, rien trouvé non plus.
Même dans ces années, à St-Anicet, je n'ai rien trouvé.
La seule piste que j'ai, elle est peut-être née dans une réserve indienne, mais où, je ne sais, Papa disait toujours qu'elle était indienne...

Vais-je trouver un jour, son certificat de naissance, je l'espère, je la recherche depuis si longtemps.....

Dans ce "blog" y-a-t-il quelqu'un de la même descendance qui pourrait m'aider un petit peu?...

Diane