11 décembre 2009

François LAVIGNE(1942-2001)




François Lavigne, troisième garçon d'une famille de cinq enfants, fils d'Alphée lavigne, chauffeur de taxi, et d'Eugénie Chevrier,
de Montréal, est né durant la Seconde Guerre mondiale en 1942. Il a fait ses études primaires et secondaires dans la métropole
et dès l'âge de 15 ans il commence à s'intéresser à un sport méconnu pour l'époque, le bowling, jusqu'à en devenir un joueur professionnel
et une vedette de la télé de Radio-Canada à l'émission quotidienne l'Heure-des-Quilles animée par M.Lionel Duval, célèbre commentateur
sportif de la Société d'État. À noter que le bowling fut un sport en plein expansion entre 1957 et 1980 au Québec.

François Lavigne, habile et talentueux, s'est très vite distingué des autres quilleurs de la province, il maitrise à la perfection
les rudiments du bowling et durant les 25 années de sa carrière il gagne un tournoi sur 2 finissant toujours au-moins dans les
cinq premiers, un exploit à souligner qui n'a jamais été égalé à ce jour. Doué pour les quilles, il devient rapidement un champion
professionnel aux petites et aux grosses quilles, le plus grand joueur de l'histoire des quilles au Québec et au Canada.
Côtoyant les grands joueurs comme Chuck Alguire, Fernand Martin, les jumeaux Bolduc et André Morissette, François Lavigne s'impose
comme le meilleur quilleur, la véritable référence associée au développement de cette discipline, une éminence grise du bowling.

L'Heure des quilles, Télé-Quilles, Three Star Bowling, trois émissions suivie religieusement quotidiennement
par des milliers de fans québécois passionnés le dimanche après-midi qui ont permis à ce sport de se développer dans toutes les
régions du Québec où l'on voit des salles de quilles poussées commes des champignons.
François Lavigne est doué d'une habilité exceptionnelle, d'une adresse incroyable à accumuler les abats
et les réserves extraordinaires à couper le souffle et il accède rapidement aux plus hauts sommets de compétition.
Un des cinq meilleurs quilleurs de l'Histoire qui lui a permis de gagner sa vie dans ce monde jusqu'en 1981.

À noter, il demeure encore aujourd'hui le seul joueur à avoir remporté, en compétition, une partie parfaite aux petites, aux grosses
et aux cinq quilles, un exploit jamais inégalé. Il a oeuvré et excellé dans ce sport durant 25 ans avant de tirer sa révérence en
1981 n'ayant plus rien à prouver, selon ses dires. François Lavigne a quitté le Québec en 1973 pour aller s'établir à Vancouver
en Colombie-Brittanique où il va travailler quelques années dans une quincaillerie.
Il a quitté les quilles pour des raisons de santé, ses genoux le faisant trop souffrir et des problèmes cardiaques vont le hanter dès
l'année 1998 où il subit un premier avertissement.

De 1981 à 2001, François Lavigne a vécu dans la solitude la plus totale à Vancouver, loin des siens et de sa passion pour les quilles.
Malgré une tentative de retour à la compétion, le 11 septempbre 2001, le même jour où ont eu lieu les attentats terroristes
d'Al-Queeda sur les tours du World Trade Center à Manhattan, il est terrassé par une attaque cardiaque qui lui sera fatale.
Sans nouvelles depuis quelques jours, son grand ami et complice de jeu, Laurent Laniel, qui l'avait suivi à Vancouver, a fait la macabre
découverte sur le sol de sa cuisine, François Lavigne y gisait sans vie foudroyé par le destin.

François Lavigne était le conjoint de Claudette Guilbault, le frère de Bernard(Diane Pronovost), Roger(Diane Fontaine),
Richard(Denise Gauthier) et Lorraine(Pierre Meunier). Fils d'Alphée Lavigne et d'Eugénie Chevrier, petit-fils d'Alphonse
Lavigne et d'Emma Daigneault. Le 24 octobre 2001, un dernier hommage a été rendu à François Lavigne par les amis
de longue date, Jean-Paul Charpentier surnommé le magicien des quilles, et le bon curé Laurent Ravenda de la paroisse
Notre-Dame-du-Rosaire à Montréal. Sa dépouille fut inhumée dans le lot familial au cimetière Notre-Dame-des-Neiges
dans le lot 06294 du secteur N.



(Cette biographie a été inspiré par un texte de Pierre Demers, rédacteur au magazine Hebdo-Quilles.)

(Source www.hebdoquilles.com/?Dernier-hommage-a-Francois-Lavigne)

11 commentaires:

Anonyme a dit...

Quelle triste journée!
Dehors, en ce 3 mars 2012, le ciel est sombre: il tombe une petite neige.
En consultant internet, j'apprends que François Lavigne, mon idole de jeunesse aux quilles est décédé en 2001, à 59 ans, dans la solitude, loin des siens à Vancouver.
Quel champion flamboyant, charismatique, que plusieurs quilleurs ont essayé d'imiter mais ne sont jamais parvenus à égaler.
Grâce à toi, plusieurs québécois ont développé la passion des quilles et je t'en remercie.

REPOSE EN PAIX CHAMPION!

P.S. Il est malheureux que rien n'ai été fait à sa mémoire.

PG a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
PG a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
G LAVIGNE a dit...

Je n'ai conservé que le premier commentaire malheureusement M. PG, et je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire.
Pouvez-vous re-formuler votre commentaire SVP?

Ceci dit, je pense que nous sommes d'accord pour dire que François Lavigne fut sans le moindre doute le meilleur quilleur du Canada et il est dommage que l'on ne perpétue pas sa mémoire d'une façon ou d'une autre.

PG a dit...


Bonjour,
mon nom est PG du Québec (québec).
j'ai pratiqué ce sport bien humblement, et je me suis beaucoup amusé.
je découvre votre espace-site à l'instant. c'est simplement pour un commentaire si j'y suis autorisé. merci.

François Lavigne fût pour moi une grande idole, mon modèle aux petites quilles.
qu'il repose en paix.
je me suis inspiré de lui pour débuter dans ce sport (petites quilles)sport tant chéri.
aujourd'hui c'est la marche et je suis retraité.
ça m'a poussé à me perfectionner
du mieux que j'ai pu. il était l'exemple à suivre PARFAIT.
technicien hors du commun, précision magique, calme hallucinant, et quoi dire de sa discipline exceptionnelle, tempéramment et talent à couper le souffle.
j'ai courru compétitions sur compétitions et quelques moments de gloire sont arrivés pour moi
comme champion passager (bien humblement) à télé quilles au salon de quilles champion(greefield park)gèré par les exemplaires et super joueurs de bowling les frères guy et gaby bolduc à l'époque.
je n'oublierai jamais au grand jamais non plus deux autres joueurs merveilleux. (je ne peux les nommer tous. il y en avait tellement de bons) André Morrissette (Mr Bowling),
et André Raymond Superbe joueur.
2 personnes extrêmement calmes et très très talentueux, et synpathiques.
ceci à l'époque des années 1975-80-85. je parle de mon vécu à moi.
pour ces gens ils doivent encore évoluer sur les allées de quilles.
s'ils se reconnaissent, je leur dis un gros merci pour leur charisme exemplaire et personnalité exceptionelle et comportement à imiter. et soyez heureux messieurs pour le reste de votre vie.
DIEU VOUS BÉNISSE et vous aussi monsieur qui gère ce site.

FRANÇOIS REPOSE EN PAIX.

j'ai pris note de vore message merci.
PG Québec
ce dernier message ici ci-haut dans cette boîte de dialogue est bien conforme à ma réalité. et c'est ce que je pense vraiment.
belle journée.



NB:
correction faite sur message antérieur du 18 décembre 2012 qui pouvait porter à très mauvaise interprétation.
internet étant impersonnel, voilà ce que ça donne.
je m'excuse pour cette terrible erreur.

21 décembre 2012
PG

PG a dit...

Bonjour,
Oui il est vrai qu'on aurait dû honorer François Lavigne pour ce qu'il a apporté au niveau culture, ainsi qu'à la prospérité de ce sport que sont devenues les quilles aujourd'hui au Québec et même à l'extérieur.
Ne pas oublier que ce monsieur évoluait tant aux cinq quilles qu'aux dix quilles petites et grosses.
Il n'y a pas beaucoup de gens qui pouvaient faire celà, et en plus avec super brio.
Par contre oui, plein de gens pour l'admirer lors de ses exploits.
J'espère au moins qu'on honorera un jour les membres de sa famille en souvenir de ce phénomène, de ce monument du monde des quilles qu'a été François Lavigne mon idole.
Je ne veux absolument pas faire de morale à personne, ceci étant commentaire personnel, mais si les propriétaires de salons de quilles du Québec ont un "Nom" bien établi aujourd'hui, et bien ce "Nom c'est François Lavigne". opinion personnelle. sans plus.
Le sport c'est une forme de culture, si non, c'en est vraiment une. c'est très rassembleur.
Alors, rendons à César ce qui est à César, et à François ce qui est à François.
Sur ce commentaire, je voudrais au passage saluer à nouveau d'autres joueurs très sympathiques, et qui ont fait évolué en Grands qu'ils sont ce sport.
Je nomme André Morrissette, André Rémond, les frères Guy et Gaby Bolduc, le regretté Maurice Boyer, Maurice Richer, et tant d'Autres.
J'ai encore ton petit livre de technique sur les quilles Gaby. je le garde précieusement comme un bijou. merci.
Ceci étant le plus bel éloge de ma vie.
Bye, et merci de m'avoir lu pour une dernière fois.
PG. Québec 62 ans

Mick a dit...

Bonjour a tous
Pour tout ceux qui ont connu François de près ou de loin nous ne pouvions qu'avoir de l'admiration pour ce grand sportif. Je n’oublierai jamais ce soir ou il était venu avec son partenaire André Wilkie a St-Jérôme joué des parties d’exhibition et réalisé des ''trick shot'' extraordinaires.
Ce que l'on oublie de dire à son sujet c'est que François était un joueur de billard tout aussi formidable. Au milieu des années 60 je travaillais au Champion lanes
et j'ai rencontré François à plusieurs reprises et toujours très gentil et affable.
Il est très dommage que l'on ne lui ait pas rendu hommage car il le méritait bien et pour moi il demeurera toujours un idole.
God speed François !!!

Anonyme a dit...

CB
Toute petite, je me souviens de
"CE FRANÇOIS LAVIGNE" dans le monde des quilles.
Il est probable qu'il y ait une émission sur les quilles à la télé cet automne(2013)et j'entends
le nom de François Lavigne...ça m'a fait sourire.
J'ai donc chercher sur internet.

Malheureusement,il est décédé.
J'ai peut-être passé à côté d'un hommage.
J'espère qu'il y a une école ou une rue...qui porte son nom.
Pour ne pas oublier un ambassadeur dans son domaine.

Anonyme a dit...

J'ai 61 ans et j'aimerais vous remerciez pour la possibilité de remercier M. Lavigne, M. Morrissette ainsi que les frères Bolduc et tous les autres pour les formidables prestations qu'ils nous ont servis. Depuis ce moment je suis devenu un inconditionnel de ce sport a la télévision, MERCI BEAUCOUP!
Il est très dommage que nos télédiffuseurs laissent présentement très très peu de temps d'antenne a ce sport qui est pourtant très populaire?

Anonyme a dit...

La légende urbaine disait qu'il devait de l'argent à la mafia et qu'il était parti se réfugier en C.B.
Quand même heureux d'apprendre que ce n'était qu'une rumeur mais la question à se poser
best pourquoi est-il parti se réfugier en C.B. s'il vivait seul et apparemment malheureux?

L'avocat a dit...

Tant de merveilleux souvenirs à voir ce joueur de quilles, qui a évolué au petit écran. Merci Monsieur François Lavigne, pour tous ces grands moments. Merci aussi pour ce site!